Royaume-Uni – Publié le 01 décembre à 16:46 – Mis à jour le 01 décembre 2016 à 17:06

Pédophilie dans le football anglais: 350 victimes présumées se sont signalées

Pédophilie dans le football anglais: 350 victimes présumées se sont signalées «
Play

Primaire : la gauche dans tous ses états

»
Play

La bière belge se fait mousser par l'UNE...

Pédophilie dans le football anglais: 350 victimes présumées se sont signalées

Environ 350 victimes présumées d'actes de pédophilie dans le football britannique se sont signalées auprès des autorités du Royaume-Uni, a annoncé la police jeudi 1er décembre. Hier, le club de Chelsea a reconnu avoir acheté le silence d'un de ses anciens joueurs, victime d'abus sexuels de la part du recruteur des "Blues" dans les années 1970.

Ce nombre regroupe les victimes ayant contacté la police directement et celles passées par la hotline d'assistance téléphonique mise en place par une organisation de protection des mineurs, la Société nationale pour la prévention de la cruauté contre les enfants (NSPCC). Lancée le 23 novembre, cette ligne a reçu 860 appels, a révélé jeudi la NSPCC.

Simon Bailey, un responsable de la police britannique, a incité toutes les victimes à se signaler :

Nous travaillons avec la Fédération anglaise de football (FA) pour nous assurer que la réponse à ce nombre important et croissant de victimes est coordonnée de manière efficace. (...) Nous continuons à encourager ceux qui ont été victimes d'agressions sexuelles quand ils étaient enfants à le dire, peu importe le temps passé depuis les faits.

Le responsable de la police a précisé que ce nombre de 350 victimes était "indicatif".

Plus de vingt joueurs ont confié leur calvaire

Depuis les révélations d'Andy Woodward, ancien joueur du petit club de Crewe Alexandra aujourd'hui âgé de 43 ans, qui a confié son calvaire dans The Guardian mi-novembre, plus de vingt joueurs, dont plusieurs anciens internationaux anglais et nord-irlandais, ont pris la parole publiquement pour raconter qu'ils avaient été agressés sexuellement par un entraîneur ou un recruteur lorsqu'ils étaient enfants.

Plusieurs enquêtes ont été ouvertes par la police, notamment à Londres, et dans les régions de Manchester, Cambridge, Birmingham, Liverpool, Newcastle, en Ecosse et dans les Galles du Nord.

Hier, le "Telegraph" a révélé que le club de Chelsea, l'un des plus importants du pays, avait acheté le silence d'un de ses anciens joueurs, victime d'abus sexuels de la part du recruteur des "Blues" dans les années 1970.

Les doutes de la Fédération anglaise

Le directeur de la Fédération anglaise de football, Martin Glenn, a dit "douter" que son organisation ait pu essayer de couvrir les actes présumés de pédophilie dans le football anglais :

Cela va aider à mettre en lumière certains problèmes qui ne doivent plus se reproduire. Mais est-ce que je crois qu'il y a eu des dissimulations ? J'en doute. (...) Depuis les années 1990, la FA a pris très au sérieux la sécurité des enfants.

La FA a ouvert sa propre enquête, qu'elle a confiée à une avocate spécialisée dans la protection de l'enfance, Kate Gallafent, pour faire la lumière sur les faits dont elle et certains clubs auraient pu avoir connaissance à l'époque, et les mesures qui auraient alors pu être prises.

En début de semaine, le président de la FA Greg Clarke avait lui estimé que "dans le passé, les institutions essayaient de se protéger en serrant les rangs et se taisant". "Cela n'est plus acceptable aujourd'hui", avait-il affirmé.

Article rédigé par la rédaction web d'iTELE (avec AFP) - Photo : CCTV