France – Publié le 18 mars à 08:45

Polémique autour de la commémoration de la fin de la guerre d'Algérie

Polémique autour de la commémoration de la fin de la guerre d'Algérie «
Play

Yémen : la coalition menée par l'Arabie...

»
Play

​La Corée du Nord tire deux missiles bal...

Faut-il commémorer la guerre d'Algérie le 5 décembre, ou le 19 mars, lendemain des accords d'Evian ? C'est ce qu'a choisi François Hollande qui sera donc samedi 19 mars au quai Branly, cela sera la première fois qu'un président de la République commémore cette date. Un 19 mars qui fait polémique, auprès des proches de victimes et auprès du parti Les Républicains. Après le cessez-le-feu de mars 1962, les combats et les massacres avaient continué, principalement de harkis, et leurs proches ne comprennent pas. Nicolas Sarkozy en a profité pour condamner ce choix dans une tribune publiée par Le Figaro. "Choisir la date du 19 mars que certains continuent à considérer comme une défaite militaire de la France, c'est en quelque sorte adopter le point de vue des uns contre les autres, c'est considérer qu'il y a désormais un bon et un mauvais côté de l'Histoire et que la France était du mauvais côté", estime l'ancien chef de l'Etat.