​Affaire Bygmalion – Publié le 16 février à 20:43 – Mis à jour le 16 février 2016 à 22:03

Nicolas Sarkozy mis en examen pour financement illégal de campagne

Nicolas Sarkozy mis en examen pour financement illégal de campagne «
Play

Corte : des cocktails molotov lancés sur...

»
Play

Violences à Calais : 6 plaintes de migra...

Le président des Républicains a été mis en examen. Les juges ont considéré qu'il a sciemment dépassé le plafond autorisé pour la campagne de 2012.

Les juges ont considéré que Nicolas Sarkozy a sciemment dépassé le plafond autorisé pour sa campagne de 2012, ayant joué un rôle de décideur pour ses meetings.

Il a été mis en examen mardi du chef de : "financement illégal de campagne électorale pour avoir, en qualité de candidat, dépassé le plafond légal de dépenses électorales", a annoncé le parquet. 

Les juges se fondent notamment sur une note datée du 7 mars 2012 de l'expert-comptable qui estime que les dépenses "budgétées" dépassaient d'ores et déjà le plafond légal. Son directeur de campagne, Guillaume Lambert, a affirmé qu'il avait fait part de cette note à Nicolas Sarkozy, ce que nie l'intéressé. Or, le candidat Nicolas Sarkozy avait choisi de multiplier les réunions publiques à partir de fin mars.

L'avis du président de la commission nationale des comptes de campagne, qui estime que "le décideur est le candidat lui-même", a conforté les juges dans leur décision. L'actuel président des Républicains avait posé sa signature en bas des comptes de campagne, avec la mention "Vu et certifié exact le compte et ses annexes".

Les charges restent très ténues, puisque aucune des 13 autres personnes mises en examen ne le met en cause, et qu'il n'existe aucune preuve matérielle attestant l'ordre ou la connaissance de double facturation.

Nicolas Sarkozy a par ailleurs été placé sous le statut de témoin assisté des chefs d’usage de faux, escroquerie et abus de confiance.

Article rédigé par la rédaction web d'iTELE /