Après le drame, Charlie Hebdo a dû se reconstruire. La nouvelle rédaction travaille désormais dans un lieu tenu secret pour des raisons de sécurité et compte dans ses rangs de nouveaux jeunes dessinateurs comme Foolz, auteur de la une de la semaine.