Présidentielle 2017 – Publié le 23 février à 23:59 – Mis à jour le 24 février 2016 à 00:02

Présidentielle 2017: Hollande a peu de chances d'être au second tour (sondage iTELE)

Présidentielle 2017: Hollande a peu de chances d'être au second tour (sondage iTELE) «
Play

Loi Travail: 9 syndicats réclament le "r...

»
Play

Guantanamo, une prison hors-sol qui a cr...

Présidentielle 2017: Hollande a peu de chances d'être au second tour (sondage iTELE)

Dans la plupart des cas de figure, François Hollande ne parviendra pas à se qualifier au second tour des élections présidentielles, selon un sondage Ifop-Fiducial pour iTELE.

Un sondage Ifop-Fiducial pour iTELE, Paris Match et Sud Radio a testé plusieurs combinaisons pour l'élection présidentielle de 2017. A l'heure actuelle, dans la plupart des sept hypothèses testées, le président actuel n'est pas crédité du nombre suffisant d'intentions de vote pour se qualifier au second tour. 

"Ce sondage vient d’abord confirmer la situation très compliquée que connaît le président de la République dans l’opinion à quinze mois de la fin de son mandat", analyse l'institut de sondage. "Seules les hypothèses où il est opposé à François Fillon (égalité avec 18%) et Bruno Le Maire (un point d’avance en sa faveur) lui permettent d’envisager l’espoir d’être au second tour". 

Juppé, candidat de la droite

Dans l'hypothèse d'une candidature d'Alain Juppé à droite, le maire de Bordeaux arriverait en tête au premier tour, avec 30% des voix (stable par rapport à une précédente enquête de décembre), devant Marine Le Pen, 27% (+1), et l'actuel chef de l'État crédité de 16% (-4,5). François Bayrou obtiendrait 8,5% (+2) et Jean-Luc Mélenchon 10% (+1,5). 

Dans le cas où François Bayrou ne serait pas candidat, Alain Juppé recueillerait 35% des voix au premier tour, devant Marine Le Pen, 28% et François Hollande, à 18%. 

Sarkozy, candidat de la droite

Si Nicolas Sarkozy était le candidat des Républicains, la présidente du FN arriverait en tête avec 25% (-2), devant l'ancien chef de l'État, 21% (stable), et François Hollande à 18% (-4). Dans ce cas de figure, François Bayrou obtiendrait 15% (+3) des voix et Jean-Luc Mélenchon, 11,5% (+2,5%).

Fillon, candidat de la droite

Dans le cas d'une candidature de François Fillon, Marine Le Pen sortirait plus nettement en tête, avec 28% (-1), devant l'ancien Premier ministre (-1,5) et l'actuel chef de l'État (-5), qui obtiendraient à égalité le score de 18%. Dans cette hypothèse, François Bayrou rassemblerait 14,5% (+4,5%) des voix et Jean-Luc Mélenchon 12% (+3).

Le Maire, candidat de la droite

Selon ce sondage, François Hollande ne parviendrait à se qualifier au second tour que dans l'hypothèse d'une candidature de Bruno Le Maire - qui a officiellement annoncé ce mardi se présenter à la primaire de la droite en vue de la présidentielle. Le président actuel obtiendrait ainsi 18% des voix contre 17% pour l'ancien ministre. Marine Le Pen serait également en tête avec 28%, François Bayrou obtiendrait 15% et Jean-Luc Mélenchon 12% des voix

Dans l'ensemble de ces hypothèses, Cécile Duflot, candidate écologiste, recueillerait entre 2% et 3%.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 843 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 février 2016. 

Rédaction web d'iTELE - Photo DR