Politique – Publié le 17 février à 11:25 – Mis à jour le 17 février 2017 à 16:06

Sujet sensible, la colonisation s'invite dans la campagne présidentielle

Sujet sensible, la colonisation s'invite dans la campagne présidentielle «
Play

Rêver le futur : des solutions pour sauv...

»
Play

Focus éco : Air France lance une nouvell...

Les propos d'Emmanuel Macron sur la colonisation continuent de faire polémique. En déplacement en Algérie il y a quelques jours, le leader du mouvement En Marche ! avait qualifié la colonisation de "crime contre l'humanité".

Les propos tenus par Emmanuel Macron on notamment fait réagir l'écrivain Alexandre Jardin, candidat à la présidentielle 2017 :

Ça s'appelle de la politique de séduction

La mémoire de la colonisation est en effet une page très sensible de l'histoire de France, souvent utilisée en politique, et notamment lors de chaque campagne électorale.

La question divise à droite comme à gauche. Le rôle positif de la colonisation avait été inscrit dans une loi de 2005, qui avait provoqué le débat mais aussi de vives tensions dans les relations franco-algériennes. Cette même loi a été abrogée en 2006 par le président Jacques Chirac.

Sujet réalisé par Pauline Rozenberg