Technologie – Publié le 27 janvier à 23:44 – Mis à jour le 27 janvier 2016 à 23:57

Un champion du jeu de go battu pour la première fois par une intelligence artificielle

Un champion du jeu de go battu pour la première fois par une intelligence artificielle «
Play

"Jane got a gun", un western en lutte co...

»
Play

Le boeuf français va devenir un produit...

Un champion du jeu de go battu pour la première fois par une intelligence artificielle

Un système informatique a battu à plate couture le champion d'Europe du jeu de go. Il s'agit de la première défaite d'un joueur de go professionnel face à une machine lors d'un tournoi.

L'Intelligence artificielle vient de s'imposer sur le terrain du jeu de go, un jeu de stratégie intuitif et très complexe inventé en Chine il y a environ 2500 ans. AlphaGo, un programme informatique développé par Google "DeepMind", a défait en octobre à Londres par 5 à 0 Fan Hui, un joueur professionnel chinois installé en France et considéré comme le plus fort d'Europe. L'information a été révélée mercredi 27 janvier dans la revue britannique Nature. 

"C'est la première fois qu'un joueur de go professionnel perd un tournoi" face à une machine, a constaté l'Association britannique de go, en saluant "une avancée majeure" de l'intelligence artificielle.

Le go se joue à deux, avec des pions (pierres) noirs et blancs que l'on place sur les intersections d'un plateau quadrillé, nommé goban. Le but de ce jeu de stratégie est d'occuper le plus d'espace possible, en bloquant peu à peu les pions de l'adversaire et en les capturant. "Les règles sont très simples" mais "il s'agit "probablement du jeu le plus complexe inventé par l'Homme", a souligné Demis Hassabis, co-fondateur et directeur exécutif du programme DeepMind, lors d'un point de presse organisé par Nature. "Le nombre de combinaisons possibles est supérieur au nombre d'atomes dans l'Univers", a-t-il assuré.

Des joueurs de go au Xe siècle en Chine / Crédits: domaine public

David Silver, qui a travaillé sur DeepMind et a co-écrit l'article dans la revue Nature, a déclaré: 

Pendant des décennies, les gens ont pensé qu'il y avait quelque chose de mystique dans le jeu de go et que les algorithmes ne seraient pas capables d'atteindre ou de dépasser les performances humaines. Les gens pensaient que c'était tellement intuitif que les ordinateurs n'en seraient pas capables. Nous avons prouvé que cela n'était pas le cas.
A présent, il nous faut démontrer que nous sommes capables de battre le meilleur joueur mondial

Le meilleur joueur mondial "confiant" face à DeepMind

Le meilleur joueur de go de ces dix dernières années est le Sud-coréen Lee Sedol, âgé de 32 ans, et classé 9e dan, le plus haut niveau en go. Le tournoi aura lieu en mars à Séoul. Le vainqueur gagnera 1 million de dollars. Si c'est la machine de DeepMind qui l'emporte, la somme sera reversée à des causes caritatives.

Lee Sedol a indiqué dans un communiqué: 

J'ai entendu dire que le système de DeepMind est étonnamment fort et qu'il ne cesse de se renforcer, mais je suis confiant et pense être en mesure de le battre au moins cette fois-ci.

"L'ordinateur va peut-être gagner une partie ou deux car Lee Sedol n'a encore joué avec aucun ordinateur de cette trempe mais je doute que la machine parvienne à remporter tout le tournoi", considère Jaeho Yang, Secrétaire général de l'Association coréenne de go.

Au fil des ans, le tournoi entre l'intelligence artificielle et l'intelligence humaine tourne inexorablement à l'avantage de la première. En 1997 déjà, le supercalculateur DeepMind a réussi à vaincre aux échecs le Russe Garry Kasparov, alors champion du monde. En 2011, le programme informatique Watson d'IBM a remporté le jeu télévisé américain "Jeopardy" face à deux champions. 

L'an dernier, un système informatique développé par DeepMind et capable d'apprendre tout seul a battu l'Homme à certains jeux vidéos développés par le Japonais Atari, comme l'iconique Space Invaders.

Rédaction web d'iTELE avec AFP - Photo de Une: Jeu de go / CC