Colombie – Publié le 29 novembre à 07:19 – Mis à jour le 29 novembre 2016 à 22:25

Crash en Colombie : les deux boîtes noires ont été retrouvées

Crash en Colombie : les deux boîtes noires ont été retrouvées «
Play

A Sablé-sur-Sarthe, un soutien massif po...

»
Play

Manuel Valls cultive le mystère quant à...

Crash en Colombie : les deux boîtes noires ont été retrouvées

Un avion qui transportait l'équipe brésilienne de football Chapecoense, évoluant en première division, s'est écrasé lundi soir près de la ville colombienne de Medellin. 75 personnes sont mortes. Six rescapés ont été retrouvés, ainsi que les deux boîtes noires.

Les 2 boîtes noires ont été retrouvées 

Les deux boîtes noires de l'avion ont été retrouvées, a annoncé le gouverneur de la province où s'est produit le crash, Luis Pérez Gutiérrez. Lors d'un appel d'urgence à 03:00 GMT dans la nuit de lundi à mardi, le pilote a fait état de "pannes électriques". L'appareil de la compagnie bolivienne Lamia, un British Aerospace 146, avait été mis en circulation, neuf, en 1999.

Un sixième passager encore en vie 

Après un premier bilan officiel faisant état de 76 personnes tuées et de cinq survivants, les autorités colombiennes ont annoncé qu'un sixième passager avait été retrouvé en vie. L'appareil, qui arrivait de Bolivie, transportait 72 passagers et neuf membres d'équipage. Il s'est écrasé à Cerro Gordo, dans la commune de La Union.

L'accès au site du crash, situé à environ 50 kilomètres de Medellin, n'est possible que par voie terrestre en raison des "conditions climatiques", a précisé l'aéroport José Maria Cordova, qui dessert la deuxième ville la plus peuplée de Colombie.

Quatre joueurs, un journaliste et un physiothérapeute survivent

Les six survivants du crash sont quatre footballeurs de l'équipe de Chapecoense, un journaliste brésilien, et un physiothérapeute. 

La liste, terrible, des 75 morts est d'ores et déjà connue : 18 joueurs, 27 membres du club (dirigeants, personnel technique, accompagnateurs), 21 journalistes et les neuf membres de l'équipage.

Un selfie pris juste avant le décollage de l'appareil montre Alan Ruschel et Danilo arborant un grand sourire. Ces deux joueurs de Chapecoense font partie des rescapés du crash.

Les joueurs du club de football de Chapecoense se rendaient à Medellin pour y affronter l'Atletico Nacional dans le match aller de la finale de la Copa Sudamericana, la deuxième compétition européenne la plus importante du continent. Un Périscope pris avant leur montée dans l'avion avait immortalisé ce moment historique pour le club. 

"Panne sèche"

"Apparemment, l'avion est tombé en panne sèche", a indiqué à Elkin Ospina, maire de La Ceja, une commune voisine de La Union.

Un porte-parole de l'aéronautique civile, qui a installé un poste de commandement unique à l'aéroport pour gérer la situation, a précisé que l'appareil s'était d'abord déclaré en urgence pour "pannes électriques" et que "l'accident a été enregistré à 22H34".

L'avion avait décollé de Sao Paulo, au Brésil, et avait fait une escale à Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie, avant de mettre le cap sur Rionegro.

L'Unité nationale de gestion des risques et catastrophes a indiqué dans un communiqué avoir activé une cellule de crise et que "150 personnes se trouvent sur place" pour les opérations de secours, dont le poste de commandement a été installé dans le hameau de Patanillo, proche du Cerro Gordo.

Compassion des grands clubs européens

Ce crash aérien a provoqué de nombreuses réactions dans le monde du football. L'Atletico Madrid, dont un ancien joueur, Cléber Santana, évoluait à Chapecoense, a adressé ses "condoléances aux familles des personnes tuées dans l'accident. Reposez en paix".

Manchester United, qui avait perdu 8 joueurs le 6 février 1958, après un accident lors du décollage d'un avion à Munich, s'est exprimé sur Twitter : "Les pensées de Manchester United accompagnent Chapecoense et tous ceux touchés par la tragédie en Colombie. #ForçaChapecoense".

Idem du côté du Torino, qui avait perdu toute son équipe le 4 mai 1949, lors d'un crash dans le nord de l'Italie" : "Bouleversés par la tragédie du Chapecoense. C'est un destin qui nous lie de façon étroite. ForcaChapecoense, nous sommes fraternellement à vos côtés."

Le Real Madrid a quant à lui écrit un communiqué sur son site Internet : 

Le Real Madrid regrette profondément le tragique accident aérien du club brésilien Chapecoense et adresse ses condoléances aux familles et amis des victimes. Dans le même temps, nous adressons nos voeux de prompt rétablissement aux survivants.

Autre exemple avec le FC Barcelone, dont les joueurs ont observé une minute de silence avant l'entraînement en mémoire des victimes.

Une minute de silence sera observée avant les matches de championnat de France mardi et mercredi 

Une minute de silence sera observée "avant le coup d'envoi des rencontres de la 15ème journée de Ligue 1 et de la 17ème journée de Ligue 2" mardi et mercredi en hommage aux victimes de l'accident d'un avion transportant l'équipe brésilienne de football de Chapecoense, en Colombie, a annoncé mardi la LFP.

La Ligue de football professionnel (LFP) "adresse ses condoléances aux familles des victimes de l'accident", écrit-elle dans un communiqué sur son site internet. 

Article rédigé par la rédaction web d'iTELE (avec AFP) - Photo : deux bouts de l'épave de l'avion