Conflit syrien – Publié le 15 février à 07:37 – Mis à jour le 15 février 2016 à 10:08

Syrie : l'Arabie saoudite a déployé des avions de combat en Turquie

Syrie : l'Arabie saoudite a déployé des avions de combat en Turquie «
Play

La discrimination à l'embauche est resse...

»
Play

Rencontre avec Kamal Redouani, journalis...

Syrie : l'Arabie saoudite a déployé des avions de combat en Turquie

Ryad a déployé des avions sur une base aérienne située en Turquie, dans le but d'intensifier ses opérations contre l'EI.

L'Arabie saoudite a déployé ce week-end des avions de combat sur la base aérienne turque d'Incirlik pour "intensifier" ses opérations contre le groupe djihadiste Etat islamique en Syrie.

"Des avions des forces aériennes saoudiennes sont présents avec leurs équipages pour intensifier les opérations aériennes, parallèlement aux missions menées depuis les bases aériennes en Arabie saoudite", a précisé le général de brigade saoudien Ahmed Assiri.

Localisation de la base aérienne d'Incirlik

Selon Ryad, qui renforce un peu plus ses liens avec Ankara, ce déploiement fait suite à une décision de la coalition internationale prise à Bruxelles d'"intensifier les opérations aériennes contre Daech".

Des troupes au sol turques et saoudiennes ?

Samedi, le ministre turc des Affaires étrangères avait par ailleurs indiqué que son pays et l'Arabie saoudite pourraient mener ensemble une opération terrestre contre l'EI en Syrie.

Le général saoudien a répété de son côté que le royaume était prêt à dépêcher des troupes au sol en Syrie dans le cadre de la coalition, sans donner de détails sur cet engagement.

"Il y a un consensus au sein des forces de la coalition sur le lancement d'opérations au sol et le royaume y est engagé", a-t-il déclaré, ajoutant que "des experts militaires vont se réunir dans les prochains jours pour mettre au point les détails, les effectifs et le rôle de chaque Etat".

Vendredi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif, avait estimé que son pays et l'Arabie saoudite pouvaient "travailler ensemble", notamment contre l'EI en Syrie, et surmonter des tensions qui pèsent lourdement sur la sécurité régionale.

L'armée iranienne a cependant mis en garde Ryad ce dimanche sur ce projet d'opérations au sol : "nous ne permettrons certainement pas que la situation en Syrie évolue conformément à la volonté des "pays rebelles". Nous prendrons les décisions nécessaires le moment venu", a déclaré l'adjoint du chef d'état-major des forces armées, le général Massoud Jazayeri, à la chaîne Al-Alam.

Article rédigé par la rédaction web d'iTELE (avec AFP) - Photo : des F-15 saoudiens (AFP / Fayez Nureldine)