Soudan – Publié le 04 mars à 22:11 – Mis à jour le 04 mars 2016 à 22:23

Plus de 90.000 déplacés par les récents combats au Darfour

Plus de 90.000 déplacés par les récents combats au Darfour «
Play

Des scientifiques établissent un lien en...

»
Play

Signé Laurence Haïm: Pourquoi Trump est-...

Plus de 90.000 déplacés par les récents combats au Darfour

Plus de 90.000 civils ont été déplacés par les intenses combats qui opposent armée gouvernementale et rebelles au Darfour, ont indiqué l’ONU et l’Union africaine (UA).

Les combats entre les forces loyales au président soudanais Omar al-Béchir et les rebelles de l’Armée de libération du Soudan-Abdel Wahid Nour (SLA-AW) ont repris depuis la mi-janvier au Darfour, à l'ouest du Soudan. 

Dans un communiqué conjoint, la présidente de la Commission de l'UA Nkosazana Dlamini-Zuma et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon demandent à Khartoum de laisser la Minuad (mission conjointe ONU-UA au Darfour) et les humanitaires accéder à cette région montagneuse.

Les deux responsables expriment leur "grave inquiétude" devant l'exode de plus de 90.000 civils vers le Nord Darfour, qui s'ajoutent aux 2,6 millions déjà déplacés par le conflit au Darfour, qui dure depuis 2003 et a fait plus de 300.000 morts.

Probablement 50.000 déplacés supplémentaires

Il y a également, ajoute le texte, des "informations non confirmées sur un grand nombre de déplacés dans le centre du Darfour" et les organisations humanitaires n'ont pas pu s'y rendre pour vérifier. Une responsable de l'ONU a récemment évoqué le chiffre de 50.000 déplacés supplémentaires.

"Il n'y a pas de solution militaire au conflit au Darfour", ont réaffirmé M. Ban et Mme Dlamini-Zuma en appelant à des négociations entre l’armée gouvernementale et les rebelles.

Rédaction web d'iTELE (avec AFP) - Photo : Une mère et son enfant sur une route près de la ville de Nyala, au Darfour, en janvier 2015 (AFP/ASHRAF SHAZLY)