Israël/Palestine – Publié le 20 janvier à 23:05 – Mis à jour le 20 janvier 2016 à 23:20

​Israël sur le point d'annexer 150 hectares de terres en Cisjordanie occupée

​Israël sur le point d'annexer 150 hectares de terres en Cisjordanie occupée «
Play

L'écrivain Boualem Sansal, invité d'iTEL...

»
Play

Tunisie : manifestations et heurts à Kas...

​Israël sur le point d'annexer 150 hectares de terres en Cisjordanie occupée

Israël est en passe d'annexer 150 hectares de terres agricoles dans la vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée, ont indiqué mercredi un organe du ministère israélien de la Défense et les médias.

Israël est en passe d'annexer 150 hectares de terres agricoles dans la vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée, comme l'a dit à l'AFP le COGAT, organe du ministère de la Défense chargé de coordonner les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens:

Conformément à une décision prise au niveau politique (...), nous sommes dans la phase finale avant que ces terres ne soient déclarées terres de l'Etat (israélien).

Selon les médias israéliens, ce sont 150 hectares de terres, situées près de la ville palestinienne de Jéricho et de la colonie israélienne d'Almog, qui sont concernés.

Cette annexion pourrait être la plus importante depuis des années dans la vallée du Jourdain, comme l'a expliqué à l'AFP Hagit Ofran, une responsable de l'ONG israélienne anticolonisation "la Paix maintenant". Cette ONG a aussi estimé dans un communiqué:

La confiscation continue des terres par le gouvernement (de Benjamin) Netanyahu représente une catastrophe diplomatique. (...) La décision du gouvernement constitue un pas de plus vers la destruction d'une solution à deux Etats.

Elle risque de causer de nouvelles crispations avec les Palestiniens, mais aussi avec les Américains et les Européens, dans un contexte déjà tendu.

Une annonce qui "pourrait saper les projets d'avancée vers la paix"

Une partie des terres concernées est déjà exploitée par des agriculteurs israéliens, selon la presse israélienne. Par le passé, Israël a justifié de telles annexions en invoquant la législation permettant de s'approprier des terres palestiniennes en jachère depuis trop longtemps.

Cette annonce est vue comme un vol par l'Organisation de libération de la Palestine, qui a expliqué mercredi par la voix de son secrétaire général Saëb Erakat:

Ce que nous voyons ici, c'est le vol de 92% de l'eau, le vol de 92% des terres et le plus grand régime colonial.

Ce projet d'appropriation de terres agricoles en Cisjordanie occupée survient dans un contexte de violences entre Israéliens et Palestiniens et de tensions avec Américains et Européens sur la colonisation.

Les Etats-Unis ont notamment déclaré mardi, par la voix de leur porte-parole du département d'Etat John Kirby:

Nous restons profondément inquiets devant la politique actuelle d'Israël en ce qui concerne les colonies.

L'émissaire de l'ONU au Proche-Orient Nicolay Mladenov a affirmé pour sa part que cette annonce "pourrait saper les projets d'avancée vers la paix":

Israël occupe la Cisjordanie depuis 1967. La coexistence d'environ 400.000 colons israéliens avec 2,5 millions de Palestiniens y est conflictuelle.

Article rédigé par la rédaction d'iTELE avec AFP - Photo: la vallée du Jourdain (crédit: cc BY Trocaire / Flickr)