Irak – Publié le 25 mars à 19:27 – Mis à jour le 25 mars 2016 à 22:23

Irak: Au moins 30 morts dans un attentat suicide au sud de Bagdad

Irak: Au moins 30 morts dans un attentat suicide au sud de Bagdad «
Play

Les Etats-Unis ont tué le numéro 2 de l'...

»
Play

"Bruxelles ma belle", trois jours après...

Irak: Au moins 30 morts dans un attentat suicide au sud de Bagdad

Un kamikaze s'est fait exploser vendredi après un match de football dans un village au sud de Bagdad. Au moins 30 personnes ont été tuées et 65 blessées dans l'attentat revendiqué par le groupe Etat islamique.

L'explosion est survenue vendredi aux alentours de 19h (16h GMT) après un match de football dans le village d'Al-Asriya, situé à environ 40 km de Bagdad, la capitale irakienne. Un capitaine de police du village a expliqué les faits à l'AFP:

Ils étaient en train de décerner le trophée aux vainqueurs quand le kamikaze s'est fait exploser dans la foule

Une énorme déflagration puis le "chaos"

Selon Ali Nachmi, un témoin de 18 ans, "le kamikaze s'est fendu dans la foule pour tenter de s'approcher du rassemblement et s'est fait exploser alors que le maire était en train de décerner le trophée aux vainqueurs". Un autre témoin, Haidar Kadhem, 20 ans, qui est sorti indemne de l'attentat, a raconté à l'AFP par téléphone qu'il y avait eu une "énorme déflagration" et puis "le chaos". "La majorité de l'assistance était composée de jeunes gens, je les voyais s'enfuir à travers le terrain, demandant de l'aide", a-t-il indiqué.

Une source médicale à l'hôpital d'Iskandariyah, une commune voisine, a confirmé le bilan de 30 morts, précisant qu'il pourrait encore s'alourdir. Selon la police, plus de 65 personnes ont également été blessées dans l'explosion.

Selon la source médicale, le maire du village, Ahmed Chaker, figure parmi les morts: 

Le maire est décédé à l'hôpital des suites des graves blessures qu'il a subies dans l'explosion

Revendiqué par l'EI

L'attentat a rapidement été revendiquée par le groupe Etat islamique dans un communiqué diffusé sur internet. L'organisation a identifié le kamikaze comme Saifullah al-Ansari et a affirmé que l'explosion avait fait plus de 60 morts et plus de 100 blessés.

L'Irak est régulièrement la cible d'attentats. L'attaque la plus meurtrière depuis le début de l'année 2016 a eu lieu le 6 mars à Hilla, à 80 km au sud de Bagdad. Egalement revendiqué par le groupe Etat islamique, cet attentat suicide avait tué 61 personnes, selon le dernier bilan. 

Rédaction web d'iTELE avec AFP - Photo d'illustration: forces antiterroristes en Irak (Crédits: CCTV/AP)