Intelligence artificielle – Publié le 25 février à 13:16 – Mis à jour le 25 février 2016 à 15:35

Google repousse les limites de son robot humanoïde Atlas

Google repousse les limites de son robot humanoïde Atlas «
Play

Le don d'organes en hausse de 7% en 2015

»
Play

Le silence de François Hollande après la...

Google repousse les limites de son robot humanoïde Atlas

La firme Boston Dynamics, possédée par Google depuis 2013, a publié mardi une vidéo où le robot à forme humaine Atlas utilise dans plusieurs situations son intelligence artificielle pour notamment se relever après avoir été vivement projeté au sol.

On pouvait le voir en action sur un terrain rocailleux dans une vidéo publiée en octobre 2013. Trois ans plus tard, le prototype humanoïde Atlas repousse de nouveau les limites de l'intelligence artificielle.

Maintenant le "robot anthropomorphique agile" de Google sait s'adapter à l'homme. La firme Boston Dynamics, possédée par le groupe, l'a mis en scène dans plusieurs situations, en extérieur et en intérieur.

Du haut de son 1,75 mètre et de ses 81 kilos, le robot Atlas fait notamment forte impression lorsqu'il est projeté au sol par un coup envoyé dans son dos.

Un robot avec 28 degrés d'autonomie

Comment cette prouesse est-elle rendue possible ? La fiche technique d'Atlas indique que le robot "peut s'adapter à (son) environnement" notamment grâce à "28 degrés d'autonomie (rendus possibles) par pression hydraulique".

Le robot Atlas s'adapte aux terrains glissants, comme ici en lisière de forêt sur un sol nivelé et enneigé (capture d'écran YouTube / Boston Dynamics)

La firme Boston Dynamics explique à propos de ce robot à taille humaine:

Le robot utilise des capteurs présents dans son corps et dans ses jambes pour garder l'équilibre, des capteurs LIDAR servant à la détection et à la localisation par la lumière ainsi que des capteurs stéréophoniques dans sa tête permettant d'éviter les obstacles, d'évaluer le terrain, d'aider à la navigation et de manipuler des objets.

La firme Boston Dynamics, fondée en 1992, a été développée en lien avec le M.I.T (Massachusetts Institute of Technology) avant que Google n'en fasse l'acquisition en décembre 2013.

Article rédigé par la rédaction d'iTELE - Crédit photo: capture d'écran YouTube / Boston Dynamics