Fusillade de Bruxelles – Publié le 18 mars à 14:11 – Mis à jour le 18 mars 2016 à 21:16

Bruxelles : Des empreintes de Salah Abdeslam retrouvées dans l'appartement perquisitionné

Bruxelles : Des empreintes de Salah Abdeslam retrouvées dans l'appartement perquisitionné «
Play

Algérie: attaque djihadiste à la roquett...

»
Play

Un an après l'attaque du Musée du Bardo,...

Bruxelles : Des empreintes de Salah Abdeslam retrouvées dans l'appartement perquisitionné

Des empreintes de Salah Abdeslam ont été retrouvées dans l'appartement perquisitionné mardi 15 mars à Forest, a confirmé le parquet fédéral belge à l'AFP.

Des empreintes digitales et une trace ADN de Salah Abdeslam ont été retrouvées dans l'appartement perquisitionné en début de semaine à Forest, près de Bruxelles, a-t-on appris ce vendredi 18 mars.

Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral, a déclaré à l'AFP :

On confirme que les empreintes de Salah Abdeslam ont été trouvées dans l'appartement de Forest

Le parquet se refuse à tout autre commentaire "dans l'intérêt de l'enquête".

La datation en jeu

Selon L'Obs, "tout indique [...] que l'appartement perquisitionné a sans doute servi de planque pour une cellule terroriste".

Claude Moniquet, consultant iTELE spécialiste du terrorisme et du renseignement, indique toutefois qu'"il n'est pas possible de dater une trace ADN". Il ajoute :

On constate la présence d'une trace, on sait que la personne a été quelque part, mais on ne peut pas dater sa présence. A ce jour, une empreinte digitale ne peut être datée, avec d'ailleurs une marge d'erreur de deux jours, que sur une quinzaine de jours après avoir été déposée. Au-delà, on ne pourra pas.

Ainsi, si Salah Abdeslam avait quitté l'appartement plus de quinze jours avant l'assaut, il ne sera pas possible de dater sa présence.

11 chargeurs de kalachnikov et un drapeau de l'EI

Mardi 15 mars, dans la commune bruxelloise de Forest, des policiers belges et français ont été la cible de tirs de kalachnikov lors d’une perquisition réalisée dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris.

Un suspect avait été tué, un Algérien de 35 ans, seulement connu pour des faits de vol. 11 chargeurs de kalachnikov et un drapeau de l’EI avaient été retrouvé dans l’appartement. Deux individus gardés à vue avaient été remis en liberté mercredi sans poursuites. Deux suspects sont toujours en fuite.

Salah Abdeslam, un Franco-belge de 26 ans, est le seul terroriste impliqué dans les attentats de Paris du 13 novembre dernier à n'avoir jamais été retrouvé.

Rédaction web d'iTELE