Attentats de Paris – Publié le 03 mars à 20:43 – Mis à jour le 04 mars 2016 à 07:14

Attentats de Paris : une avocate demande l’audition comme témoin de l’ex-bourgmestre de Molenbeek

Attentats de Paris : une avocate demande l’audition comme témoin de l’ex-bourgmestre de Molenbeek «
Play

5 syndicats signent un texte commun pour...

»
Play

Olivier Besancenot: "Monsieur Valls n'es...

L’ancien bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, la commune belge où vivaient plusieurs protagonistes des attentats du 13 novembre, pourrait être un témoin important, selon une avocate de plusieurs familles de victimes. Me Samia Maktouf a demandé jeudi matin l’audition comme témoin de Philippe Moureaux dans le cadre de la procédure sur les attentats de Paris.

Sous le feu des critiques depuis les attentats de Paris, Philippe Moureaux, bourgmestre de Molenbeek jusqu’en 2012, vient de publier un ouvrage, intitulé La vérité sur Molenbeek (éditions La Boîte à Pandore). Il était jeudi soir l’invité d’iTELE dans l’émission d’Audrey Pulvar. 

Me Samia Maktouf a demandé jeudi matin auprès de Christophe Teissier, premier Vice-président du TGI de Paris, l’audition comme témoin de l'ancien édile. Dans sa demande d’acte, qu’iTELE a pu consulter, l’avocate explique que l’ex-élu belge, "fait des révélations importantes quant au milieu et à l’environnement de l’Islam radical tel qu’il existe à Molenbeek-Saint-Jean".

L'ancien bourgmestre aurait "recueilli des confidences éloquentes"

L’avocate précise que Philippe Moureaux relate dans son livre qu’ il "avait, en sa qualité de Bourgmestre, des contacts directs et permanents avec la population musulmane de sa ville ainsi que les membres les plus radicaux de cette communauté". Me Maktouf ajoute que l'ex-édile indique "avoir recueilli des confidences éloquentes de certaines personnes qui ont côtoyé de près ou de loin les futurs protagonistes des attentats de Paris".

Et l’avocate de citer des extraits de l’ouvrage. Ainsi, page 103, Philippe Moureaux dévoile une conversation au sein du gouvernement fédéral à propos des départs en Syrie : 

J’ai recueilli un autre témoignage plus accablant encore, de la part d’une personne qui siégeait dans les instances gouvernementales. Lors d’une réunion restreinte, une personnalité de haut niveau avait émis l’hypothèse que l’on aide les candidats au départ en leur fournissant des armes. Heureusement, cette suggestion inimaginable aujourd’hui avait été repoussée avec pertes et fracas par les ministres présents !

L’avocate cite aussi pages 118-119 des extraits dans lesquels Philippe Moureaux donne sa version sur Salah Abdeslam, parmi "les petits cons et les bras cassés" : 

Je me suis d’ailleurs trouvé devant une personne appartenant au même milieu qui, malgré sa condamnation sans fard des actes criminels commis à Paris n’hésite pas à confier que, si elle était en mesure de le faire, elle protégerait Salah [Salah Abdeslam, NDLR] 
Salah Abdeslam a été présenté un moment comme le concepteur des attentats de Paris. Cette hypothèse n’a pas résisté longtemps à une analyse un peu sérieuse des faits.

Nécessité de l'audition de Philippe Moureaux selon l'avocate

Pour Me Maktouf, tous ces éléments démontrent la nécessité de l’audition de Philippe Moureaux dans le cadre de la procédure, afin de pouvoir apporter son témoignage en tant qu’ancien élu local sur les faits poursuivis dans la procédure des attentats du 13 novembre. Lequel, selon l’avocate, "ne pourra qu’enrichir celle-ci pour la manifestation de la vérité et éventuellement la révélation de faits nouveaux".

Par ailleurs, Me Maktouf souligne qu’il serait utile que l’ouvrage soit annexé dans sa totalité à la procédure pour permettre son exploitation. 

Philippe Moureaux a réagi jeudi soir sur l'antenne d'iTELE: "Je suis prêt à témoigner, je ne vais certainement pas me défausser".

13 novembre: L'ex bourgmestre de Molenbeek se dit "prêt à témoigner" - Le 03/03/2016 à 21h45

Article rédigé par la rédaction web iTELE