France – Publié le 16 février à 10:25 – Mis à jour le 16 février 2017 à 17:21

La ville de Paris installe des blocs de pierre anti-migrants sous le pont de la porte de la Chapelle

La ville de Paris installe des blocs de pierre anti-migrants sous le pont de la porte de la Chapelle «
Play

Etats-Unis : 37 ans après le meurtre d'u...

»
Play

Cancer : un décret instaure le droit à l...

Des migrants sont installés depuis de longs mois sous le pont de la porte de la Chapelle. De temps en temps, ils se font expulser, mais finissent toujours par revenir. La semaine dernière, de gros rochers ont pris leur place. Une décision qui énerve les associations.

Pour empêcher l'installation d'un nouveau campement, des blocs de pierre ont été déposés par la ville de Paris sous un pont de la porte de la Chapelle où des migrants avaient coutume de passer la nuit. Pour la municipalité, il s'agit d'éviter les regroupements, mais aussi d'une mesure de sécurité à l'égard des migrants : des travaux devraient bientôt être entrepris à cet endroit.

Indignation de la part des associations d'aide aux migrants

De quoi provoquer la colère des bénévoles qui viennent en aide aux migrants. Ces derniers s'étaient en effet installés sous ce pont pour y être à l'abri des intempéries. L'endroit est à proximité d’un centre d’accueil ouvert en novembre dernier, mais qui est déjà exploité au maximum de ses capacités. Les associations regrettent que ce centre soit saturé, et dénoncent une politique de la ville qui veut rendre les migrants invisibles.

Sujet réalisé par Anne Maquignon et Jessica Desbois