France – Publié le 14 mars à 10:41 – Mis à jour le 14 mars 2016 à 11:35

Législatives partielles: deux nouvelles défaites pour le PS, le FN qualifié au second tour

Législatives partielles: deux nouvelles défaites pour le PS, le FN qualifié au second tour «
Play

La vente de drogues de synthèse sur inte...

»
Play

Syrie : 600 combattants de l'EI tués en...

Législatives partielles: deux nouvelles défaites pour le PS, le FN qualifié au second tour

​Les candidats du Parti Socialiste ont été éliminé au premier tour de deux des trois législatives partielles du dimanche 13 mars. Dans l'Aisne et dans le Nord, les candidats Les Républicains affronteront donc des candidats du Front National au second tour.

Le PS a subi deux nouvelles lourdes défaites électorales dimanche 13 mars. Ses candidats ont été éliminés au premier tour dans l'Aisne et dans le Nord: les candidats Les Républicains affronteront donc ceux du Front National dans ces deux circonscriptions. L'unique rescapé socialiste est le candidat dans les Yvelines qui a réalisé un score faible, difficile de s'appuyer sur ce petit matelas de voix pour gagner dimanche 20 mars.

A Saint-Quentin (2e circonscription de l'Aisne), Julien Dive (LR), maire d'une petite commune voisine, profite d'un "effet Bertrand". Il totalise 36,28% des voix, devant Sylvie Saillard, 55 ans, conseillère municipale Front National de Saint-Quentin (28,79%). En 2012, le candidat FN avait fait 16,29%, soit 12,5 points de moins que dimanche 13 mars.

Le FN pèse lourd dans l'Aisne, où il détient huit sièges au Conseil départemental. La candidate PS Anne Ferreira est éliminée avec 15,69% alors qu'elle avait réuni 35,47% des votants sur son nom en 2012.

78,3% d'abstention à Tourcoing-nord

La droite sort aussi en tête aussi à Tourcoing-nord (10e circonscription du Nord), où le maire de la commune voisine de Roncq, Vincent Ledoux, réalise 46,84%. Plusieurs dirigeants de LR sont venus soutenir Vincent Ledoux ces dernières semaines, dont le président du mouvement, Nicolas Sarkozy. La gauche partait divisée, avec quatre candidats (PS, PCF, EELV, MRC). Le PS fait à peine plus de 10% (11,24%) et se fait ainsi éliminer du second tour.

Le député PS de la Nièvre et frondeur s'est d'ailleurs alarmé de la situation sur Twitter:

Le FN, bien implanté à Tourcoing, représenté par Virginie Rosez, conseillère municipale d'une commune limitrophe, totalise 25,22% (18,06% en 2012) dans ce premier tour au 78,3% d’abstention. En juin 2012, Gérald Darmanin l'avait emporté au second tour avec près de 55% des voix face à une candidate socialiste.

Un rescapé PS... pour le moment

Seul le candidat socialiste dans la deuxième circonscription des Yvelines est parvenu à se qualifier au second tour. Cependant, une victoire dimanche 20 mars semble difficilement atteignable pour Tristan Jacques qui a fait seulement 12,98%.

De son côté, Pascal Thévenot (Les Républicains) est arrivé largement en tête. Soutenu par l'UDI et le Modem, le maire de Vélizy-Villacoublay a obtenu 46,05% des suffrages. Il se retrouve en ballottage très favorable pour succéder à Valérie Pécresse dans cette circonscription fidèle à la droite.

Les successeurs de Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Gérald Darmanin, élus présidents ou vice-président de région en décembre 2015, seront connus dimanche 20 mars durant la soirée.

Article rédigé par la rédaction web d'iTELE (avec AFP)