France – Publié le 06 mars à 17:53 – Mis à jour le 06 mars 2016 à 18:10

Légion d'honneur: François ​Hollande distingue le prince héritier d'Arabie saoudite

Légion d'honneur: François ​Hollande distingue le prince héritier d'Arabie saoudite «
Play

Donald Trump, "populaire" mais sous la m...

»
Play

Fugue en Haute-Savoie : la jeune Louisa...

Légion d'honneur: François ​Hollande distingue le prince héritier d'Arabie saoudite

Après avoir fait profil bas pendant plusieurs heures, l'Elysée l'a confirmé ce dimanche 6 mars. François Hollande a bien décoré d'une légion d'honneur le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef, vendredi 4 mars.

Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef, a été décoré de la légion d'honneur vendredi 4 mars par le président François Hollande qui l'a reçu à l'Elysée.

La présidence de la République avait annoncé cette visite mais n'avait pas communiqué officiellement à propos de cette distinction. Jusqu'à ce dimanche 6 mars.

L'Agence de presse saoudienne SPA avait, pour sa part dès le vendredi 4 mars, rendu compte de cette visite et de la décoration:

Le président français a remis à son altesse la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur qui est la plus haute distinction française pour tous ses efforts dans la région et dans le monde dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. Plusieurs minsitres saoudiens et français ont été présents lors de cet entretien.

Communication à rebours

Pas étonnant que l'Elysée ait tardé pour communiquer à ce propos car depuis le début de l'année, le régime saoudien a procédé à 70 exécutions. La dernière a même eu lieu ce dimanche 6 mars avec la décapitation d'un Saoudien condamné à mort pour meurtre.

La décoration du prince héritier suscite depuis vendredi de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux:

Le site Atlantico ironise à ce propos:

La présidence a semble-t-il "oublié" de préciser que suite à cet entretien, il a remis la Légion d'honneur à son hôte. 

L'extrême droite a aussi vertement critiqué cette distinction.

"Pratique protocolaire courante"

Le prince héritier a reçu cette décoration "au titre de personnalité étrangère, une pratique protocolaire courante", souligne l'entourage de François Hollande. Le président de la République avait lui-même été "décoré de l'ordre suprême du Royaume" lors d'une de ses visites en Arabie saoudite, rappelle la même source.

La France entretient des relations suivies avec l'Arabie saoudite, notamment parce que les deux pays sont alliés en Syrie dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI). Aussi, la France a récemment conclu d'importants contrats d'armement avec le pays du Golfe.

153 personnes exécutées en 2015

Le 2 janvier, 47 personnes avaient été mises à mort en une seule journée pour "terrorisme" dans le royaume, notamment le dignitaire et opposant chiite saoudien Nimr al-Nimr, dont l'exécution a provoqué une crise diplomatique entre Ryad et Téhéran.

En 2015, 153 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite, selon un décompte de l'AFP basé sur des chiffres officiels, un niveau inégalé depuis 20 ans dans ce royaume ultra-conservateur régi par une interprétation rigoriste de la loi islamique.

Les autorités saoudiennes invoquent la dissuasion pour justifier la peine de mort dans des affaires de terrorisme, de meurtre, viol, vol à main armée et trafic de drogue.

Article rédigé par la rédaction web d'iTELE (avec AFP) // Crédits photo : Stéphane De Sakutin / AFP // François Hollande reçoit Mohammed ben Nayef sur le perron de l'Elysée le vendredi 4 mars 2016