Terrorisme – Publié le 25 mars à 06:23 – Mis à jour le 28 mars 2016 à 12:33

Le terroriste présumé interpellé hier était un proche d'Abaaoud

Le terroriste présumé interpellé hier était un proche d'Abaaoud «
Play

Le frère du kamikaze Najim Laachraoui "a...

»
Play

Douze morts dans un accident de minibus...

Le terroriste présumé interpellé hier était un proche d'Abaaoud

Selon nos informations, l'homme interpellé à Boulogne-Billancourt et qui projetait un attentat en France, était un proche d'Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur présumé des attentats de Paris.

Reda Kriket, le terroriste présumé de 34 ans et originaire de Courbevoie, interpellé jeudi 24 mars à Boulogne-Billancourt, était un proche de celui présenté comme le cerveau des attentats du 13 novembre, Abdelhamid Abaaoud, selon nos informations.

L'homme, de nationalité française, était recherché activement depuis plusieurs mois. Il est soupçonné d'être impliqué dans un projet d'attentat et a été arrêté à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) jeudi 24 mars. Des armes lourdes et des explosifs en petite quantité ont été retrouvés dans son appartement à Argenteuil (Val-d'Oise) où d'autres perquisitions avaient lieu dans la soirée.

Reda Kriket était considéré comme dangereux par les services de police et susceptible de se déplacer avec une arme. 

Jeudi 24 mars à 17h30, un convoi de policiers avait débarqué dans son appartement d'Argenteuil. Ils ont mis la main sur plusieurs Kalachnikov, des armes de poing et du TATP et un explosif.

À 22 heures, les policiers ont évacué les habitants, avant de bloquer l'accès au boulevard Général Delambre. Surveillé depuis une quinzaine de jours, l'homme interpellé est le propriétaire du logement. Il avait déjà été condamné pour une affaire de filière d'acheminements de djihadistes vers la Syrie. Il avait été également condamné à huit ans de prison pour violences aggravées en 2005.

Vendredi 25 mars, au matin, le périmètre de sécurité à Argenteuil, était toujours maintenu et la perquisition toujours en cours.

Le terroriste présumé interpellé hier était un... par ITELE

La police l'a interpellé en fin de matinée la veille, jeudi 24 mars, à Boulogne-Billancourt. C'est lui qui a conduit les enquêteurs à cette adresse d'Argenteuil, après avoir affirmé qu'il était en possession d'armes et d'explosifs dans un coffre.

Bernard Cazeneuve l'a confirmé jeudi soir, c'est bien un projet d'attentat qui a été déjoué jeudi soir :

Il évoluait au sein d'un réseau terroriste qui projetait de frapper notre pays. Cette arrestation est le fruit d'une enquête minutieuse.

Lundi 28 mars, sa garde à vue vient d'être prolongée de 24 heures. Le juge d'instruction pourra aussi demander une prolongation supplémentaire de 24 heures.

La garde à vue de Reda Kriket, principal suspect dans l'enquête sur un attentat déjoué en France, a été exceptionnellement prolongée au-delà de quatre jours.

Cette prolongation, décidée par un juge spécialisé, ne peut intervenir qu'en cas de risque imminent d'une action terroriste ou pour des nécessités de coopération internationale.

Un autre suspect, Anis B., a été arrêté dimanche à Rotterdam (Pays-Bas) et fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen des juges français, tandis que deux hommes, également soupçonnés de liens avec Reda Kriket, ont été inculpés en Belgique.

Article rédigé par la rédaction web d'iTELE