France – Publié le 23 janvier à 17:25 – Mis à jour le 23 janvier 2016 à 17:37

Le témoignage d'un ancien assigné à résidence

Le témoignage d'un ancien assigné à résidence «
Play

L'état d'urgence au quotidien

»
Play

François Hollande inaugure le musée de C...

"C'est formel, je suis libre. Et ça fait du bien. C'est un kiff." Depuis vendredi, Halim Abdelmalek n'est plus assigné à résidence : le Conseil d'État a décidé de lever son assignation, jugée "illégale". Une première en France. Mais le mal est fait, explique le natif de Vitry-sur-Seine : "Ça m'a porté énormément préjudice dans mes affaires, dans mon commerce." Halim Abdelmalek est également revenu sur son quotidien "insoutenable" d'assigné à résidence, qu'il a vécu pendant plus de deux mois.