​Calais – Publié le 12 février à 18:16 – Mis à jour le 12 février 2016 à 23:35

La préfète demande l'évacuation de la partie sud de la "jungle" de Calais

La préfète demande l'évacuation de la partie sud de la "jungle" de Calais «
Play

Les agriculteurs peu convaincus par les...

»
Play

Le Rwanda veut renvoyer les réfugiés du...

"Nouvelle étape" pour la préfète, "terrible retour en arrière" pour les associations, la situation des migrants de la "jungle" de Calais divise toujours autant.

La préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio a annoncé vendredi 12 février vouloir faire évacuer "à peu près la moitié de la jungle" de Calais, soit "800 à 1000 personnes" sur environ 4.000 migrants.

Après avoir fait évacué 600 migrants en janvier pour raison de sécurité, il est temps "de passer à une autre étape" pour la préfète. "Plus personne ne doit vivre sur (la) partie sud du camp (...), tout le monde doit quitter cette partie-là", a déclaré devant la presse Fabienne Buccio.

Quelques minutes après cette prise de parole, la maire de Calais, Natacha Bouchart (LR) se réjouissait de cette annonce.

"Un mépris total"

Pourtant, cette initiative est loin de faire l'unanimité. Plusieurs responsables d'associations humanitaires présentes à Calais se disent surpris par cette annonce qu'ils jugent "violente". "C'est un terrible retour en arrière", s'insurge Christian Salomé, président de l'Auberge des migrant. "Les faire bouger en pleine période hivernale, c'est un mépris total pour les réfugiés de guerre", a-t-il déclaré à France 3 Nord-Pas-de-Calais. 

Enfin, humanitaires et administration ne sont pas d'accord sur le nombre de migrants présents dans cette partie de la "jungle". 800 à 1000 personnes selon la préfète, 2000 pour les associations.

Les migrants ont jusqu'au lundi 22 février pour évacuer la partie sud du camp, avant que la préfecture ne prenne un arrêté d'expulsion. Celle-ci se dit prête à accueillir les migrants - qui tentent de rejoindre la Grande Bretagne en majorité - dans un centre d'accueil provisoire. Ouvert en janvier, celui-ci peut accueillir 1500 personnes. Il est composé de conteneurs chauffés et équipés. 


Calais: La préfette demande l'évacuation de la... par ITELE

Article rédigé par la rédaction web d'iTELE - Photo d'archives: la "jungle de Calais" / iTELE