France – Publié le 08 mars à 19:20 – Mis à jour le 08 mars 2016 à 23:37

Départ d'un Sevranais en Syrie: ses parents interpellent le maire

Départ d'un Sevranais en Syrie: ses parents interpellent le maire «
Play

"Dieumerci !" le conte social de Lucien...

»
Play

Premier jour du procès du "dentiste de l...

Thierry et Véronique Roy, les parents de Quentin, un jeune Sevranais radicalisé parti faire le djihad en Syrie, racontent. Après la surprise de son départ, ils ont appris avec effroi sa mort via les réseaux sociaux. Ce couple endeuillé interpelle aujourd'hui Stéphane Gatignon, le maire de Sevran (Seine Saint Denis). Ils l'accusent notamment d'avoir fermé les yeux sur la présence d'éléments radicaux de leur ville.

Le maire de Sevran a tenu ce mardi à répondre à ces accusations. Dans un communiqué, il explique que "ces mises en causes personnelles largement diffusées, m’obligent à sortir de la réserve due au travail mené avec l’Etat et ses services contre la radicalisation.

Stéphane Gatignon estime que sa ville "est engagée depuis plusieurs années contre la radicalisation." Le maire écologistes! détaille les différentes mesures instaurées dont son combat pour fermer la salle de prière non officielle dite "des Radars". Il rappelle également que la personne mise en cause pour avoir radicalisé des jeunes de Sevran, "CPE au collège G.Brassens de Sevran et donc employé de l'Education Nationale, n'a été employée à la ville comme emploi d'été que du 6 au 23 juillet 2012."

Article rédigé par la rédaction web iTELE