exclu

Attentats – Publié le 26 mars à 13:43 – Mis à jour le 26 mars 2016 à 17:32

Attentat déjoué en France : L'homme arrêté hier à Schaerbeek avait été condamné pour complicité dans l'assassinat du commandant Massoud

Attentat déjoué en France : L'homme arrêté hier à Schaerbeek avait été condamné pour complicité dans l'assassinat du commandant Massoud «
Play

Attentats de Bruxelles : la colère prédo...

»
Play

Attentats de Bruxelles : "L'homme au cha...

Attentat déjoué en France : L'homme arrêté hier à Schaerbeek avait été condamné pour complicité dans l'assassinat du commandant Massoud

Selon des informations iTELE, l'homme arrêté hier à Schaerbeek, et inculpé aujourd'hui en Belgique selon le communiqué du parquet, avait été condamné à sept ans de prison à Paris pour complicité d’assassinat dans le meurtre du commandant Massoud.

Abderrahmane Ameroud, l'homme arrêté hier en Belgique et inculpé dans l'enquête sur un attentat déjoué en France, est bien connu des services de renseignements français.

Il a également été en contact avec les assassins du commandant Massoud en 2001 en Afghanistan. Le 9 septembre 2001, deux faux journalistes tunisiens disposant de faux papiers s'étaient fait exploser alors qu'ils démarraient un entretien avec le commandant Massoud. Grâce à leur passeport, les enquêteurs français avaient remonté la filière qui les avait aidé. Un des noms remonte à Abderrahmane Ameroud.

Abderrahmane Ameroud a été condamné en 2007 à Paris, dans une affaire de filière d'acheminement de combattants en zone afghano-pakistanaise, dite du groupe des "campeurs". Lui et trois de ses complices sélectionnaient en France des militants au Djihad. Cette progression dans l'enquête montre qu'il existe des liens entre les filières d'envoi de djihadistes en Syrie et en Irak avec les vieilles filières afghano-pakistanaises.

Jean-Michel Decugis, chef du service police-justice à iTELE, détaille ce qu'on sait sur cet homme.


Abderrahmane Ameroud, arrêté hier à Schaerbeek... par ITELE

De son côté, Reda Kriket a été condamné à 10 ans par défaut en juillet 2015 par le parquet de Bruxelles pour avoir participé à l'organisation d'envoi de djihadistes en Syrie. Dans le même dossier, Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrou ont été condamnés respectivement à 20 ans et 5 ans.

Article rédigé par la rédaction web d'iTélé avec Jean-Michel Decugis