Loire – Publié le 01 décembre à 11:30 – Mis à jour le 01 décembre 2016 à 14:24

Attaque à l'arme blanche au lycée de Montbrison

Attaque à l'arme blanche au lycée de Montbrison «
Play

Des incendies dévastateurs frappent le T...

»
Play

Sur Internet, le développement de la pro...

Attaque à l'arme blanche au lycée de Montbrison

Ce jeudi, un homme a pénétré les locaux du lycée Beauregard, à Montbrison (Loire), armé d'une hache. Il a attaqué une professeure du lycée.

Un jeune homme a pénétré l'enceinte du lycée professionnel Beauregard, à Montbrison (Loire), armé d'une hache, autour de 9h15 ce jeudi matin. 

Selon des informations obtenues par iTELE, le jeune homme était en classe de première dans ce même lycée et était âgé de 16 ans. Il semblait ivre et son comportement bizarre avait apparemment été remarqué par certains de ses camarades lors son entrée dans cet établissement. Selon une source proche du dossier, citée par l'AFP, l'agresseur avait deux couteaux, une hachette et une bouteille d'alcool dans son sac. Il aurait déposé celui-ci à l'entrée du bâtiment réservé à la filière SMTG (Sciences et technologies du management et de la gestion), avant de se diriger dans le hall du bâtiment. 

Là, dans un couloir du bâtiment, une rixe "aurait éclaté entre élèves", affirme la préfecture de la Loire. Des cris ont été entendus et une professeure, âgée de 58 ans, est sortie pour calmer les tensions. L'élève l'aurait alors attaqué. "La professeure a entendu des cris dans le couloir, elle est sortie et elle a pris un petit coup sûr le front", explique une source. Elle a également reçu plusieurs coups sur le haut du corps, explique l'AFP. Selon le communiqué de la préfecture, elle serait à l'hôpital en "état d'urgence relative", mais sa vie n'est pas inquiétée. 

Les policiers de la PSIG de Montbrison et les pompiers se sont rendus sur place et ont maîtrisé l'homme. Selon une source proche de l'enquête, citée par l'AFP, l'adolescent "semblait sous le choc au moment de son interpellation" et des analyses d'alcoolémie et toxicologiques vont être effectuées. Il a été placé en garde à vue.

Les élèves étaient, à 10h30, encore confinés dans les classes. Une cellule de soutien psychologique a été mis en place. L’établissement scolaire est actuellement sécurisé par la brigade de gendarmerie de Montbrison.

Cet article sera mis à jour avec de nouvelles informations.

Article rédigé par la rédaction d'Itélé (Crédits photo : Wikimedia Commons)