Nord-Pas-de-Calais – Publié le 11 février à 20:00 – Mis à jour le 12 février 2016 à 10:59

Agression de migrants à Loon-Plage : le profil des sept interpellés

Agression de migrants à Loon-Plage : le profil des sept interpellés «
Play

Julien Bayou: "Cela accrédite le fait qu...

»
Play

​François Hollande au 20h : ce qu'il fau...

Sept individus âgés de 24 à 47 ans ont été interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi, en flagrant délit, après une agression de migrants près de Calais.

Ils ont été arrêtés en flagrant délit après une agression de migrants près de calais. On en sait plus, jeudi soir, sur le profil des sept individus interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi à Loon-Plage, dans le Nord-Pas-de-Calais, pour leur participation présumée à ce passage à tabac.

Selon les informations recueillies par iTELE, aucun de ces suspects, âgés de 24 à 47 ans, n’est connu ou suivi par les services de renseignements pour une quelconque appartenance à un groupuscule d’extrême-droite. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un d’entre eux a cependant été évincé du collectif anti-migrants "Calaisiens en colère" en raison de ses affinités avec cette mouvance politique. 

Cinq d’entre eux sont connus des services de police, notamment pour port d’arme. Un père et son fils âgés de 24 et 46 ans figurent notamment parmi les gardés à vue, tous établis dans la région, sauf un homme résidant dans le Val d’Oise et un autre dans l’Ille et Vilaine.

Cagoules, barres de fer et câbles électriques 

Le groupe a été interpellé vers minuit-trente par les enquêteurs de l'antenne de PJ de Coquelle, avec l'appui de la Brigade de recherche et d’intervention de Lille. Vêtus de vêtements de couleurs sombres et encagoulés pour certains d’entre eux, le groupe s’apprêtait à prendre la fuite à bord de leurs véhicules garés près des lieux de l’agression de quatre migrants d’origine kurde. Des barres de fer et des câbles électriques qui auraient pu servir à commettre les faits ont été saisis sur place. Les quatre victimes ont été légèrement blessées.

Ces arrestations interviennent dans un contexte de recrudescence des agressions de migrants dans la région de Calais depuis le début de l’année. Des attaques commises par des groupes organisés et armés de barres de fer. 

Marc-Antoine Bindler avec Jean-Michel Décugis