Emploi – Publié le 09 mars à 21:32 – Mis à jour le 09 mars 2016 à 21:37

​Société Générale envisage de supprimer 550 postes

​Société Générale envisage de supprimer 550 postes «
Play

Entre 27.000 et 100.000 manifestants à P...

»
Play

Jean-Marie Le Guen sur les manifestation...

​Société Générale envisage de supprimer 550 postes

La Société Générale a annoncé vouloir supprimer 550 postes dans son réseau de banque de détail d’ici à 2020. Des coupes qui s'ajoutent à celles annoncées fin décembre: 2000 emplois de moins avec la fermeture de 400 agences du groupe en France.

La Société Générale poursuite sa politique de suppression de postes. La banque française a annoncé ce mercredi 9 mars sa volonté de supprimer 550 postes en cinq ans. Dans un communiqué, elle explique vouloir mettre en place un plan de réorganisation de ses plates-formes de traitement des opérations clients dans l'hexagone:

Dans le cadre du plan de transformation du réseau lancé en 2015, Société Générale a présenté aujourd'hui aux organisations syndicales un projet d'évolution de ses plateformes de traitements des opérations clients en France. Cette évolution passerait par la concentration progressive d'ici 2020 de l'activité sur 14 sites en France au lieu de 20 actuellement, avec une spécialisation des plateformes et une digitalisation des processus.

La banque précise qu'elle ne procédera pas à des licenciements économiques ou à des départs contraints.

La Société Générale poursuit donc sa transition numérique, lancée en 2015, non sans effet sur ses employés. Fin décembre, elle avait déjà annoncé 2.000 suppressions de postes dans son réseau d'agences. Le groupe prévoit d’investir 1,5 milliard d’euros dans le numérique et l’informatique d'ici 2020.

En 2015, cette banque a enregistré une hausse de près de 47% de son bénéfice net (+ 4 milliards d’euros) mais elle se montre prudente. Le message est clair : s'adapter à la concurrence des acteurs financiers en ligne.

Article rédigé par la rédaction d'iTELE - Photo d'illustration : Mohamed Yahya/Wikimedia Commons